Envoyer une carte de saint valentin ou pas ?

Cette tradition nous ramène à l’origine même de la Saint Valentin. En effet, dès le Moyen Age, les petits message d’amour échangés, appelés des « Valentines », permettaient aux jeunes hommes d’inviter leur dulciné à danser avec eux pour la fête des Brandons. Lors de cette fête, la tradition voulait que les couples ainsi formés sautent au-dessus d’un feu de joie, et ceux qui ne subiraient aucune brûlure seraient alors faits l’un pour l’autre…. L’amour par l’épreuve du feu, ça ne rigolait pas au Moyen Age !


Même si la fête des Brandons a disparu, l’envoi des « valentines » a perduré, surtout dans les pays anglo-saxons. Les cartes originellement réalisées à la main ont été peu à peu remplacées par des cartes postales spécialement créées pour l’occasion. On trouve ainsi la première carte de Saint Valentin imaginées par la célèbre marque de papeterie Hallmark dès 1913.

Cette tradition qui, oui d’accord, peut vite être cataloguée gnangnan, a en fait des vertus insoupçonnées. Et oui, il semblerait qu’écrire un mot d’amour libèrerait un petit shot de dopamine dans le cerveau, surtout si le message est écrit à la main. Un vrai moment de plaisir pour soi ! Pas mal non ? Et bien sûr, ne parlons pas du plaisir de recevoir la carte !

Ok on est convaincu, mais on écrit quoi sur notre carte ? Parce que, gloups, c’est pas si facile de traduire ses sentiments en mots. Si vous êtes confronté au syndrome de la page blanche pas de panique !

Vous pouvez bien sûr toujours opter pour la version hyper classique du « Je t’aime ». Simple et efficace ! Vous pouvez aussi emprunter les vers des grands écrivains, ou bien encore reprendre des paroles d’une chanson ou d’un film. Et si vous souhaitez absolument que le message soit personnel, vous pouvez opter pour le poème acrostiche (à partir d’un prénom ou d’un mot placé à la verticale, vous développez votre prose) ou l’anaphore (avec une formule répétée à chaque début de phrase).

0 commentaire